Potes, pêche et bouffe, un week end très épicurien !!!

Salut à tous,

je viens de passer un super weekend avec mes potes, ceux de l’aappma et ceux du forum des pêcheurs du haut Guiers,programmé depuis près de deux mois et ouvert à tous ceux qui désirés se joindre à nous. Notre rendez vous était fixé à 8h00 le samedi matin devant la boutique d’Adrien, nous devions être environ 11 personnes sur l’ensemble du week end et au final nous nous sommes retrouvés à 5, c’est bien dommage , ce genre de sortie, permet de faire plus ample connaissance avec des pêcheurs fréquentant notre forum et dont parfois nous ne connaissons que les pseudos et pas leur visage.

Bref ! nous voila partis pour notre destination de villégiature ou nous avons pris nos quartiers, celui-ci se trouvait sur notre domaine de pêche à St Pierre de Chartreuse à l’hôtel  » Le St Pierre  » , 17 couchages et situé en bord de rivière ( Guiers mort).

33

Vue sur le Guiers mort depuis notre chambre

34

Passons à notre week end pêche, qui s’est déroulé dans une ambiance de franche camaraderie, de partage et surtout sans aucune prise de tête des uns ou des autres, bien au contraire, échange de technique, de nymphe, pêche à deux, à trois sans se disputer les coups à pêcher, tout en prenant notre temps. 

25
Pascal G , moucheur émérite !!

29
La pêche en sèche sur une canne de 6 pieds, il fait sortir les truites du néant.
28
Adrien , un excellent pêcheur au toc

Le repas de midi était fixé à 13h00, tout le monde fût à l’heure, il ne fallait pas rater ce 1er bon moment, un grand merci à Stéphane et Pascal pour avoir assuré l’intendance, rien ne manquait, il y en a même eu pour les deux jours.

22
A table , c’est prêt !!!

21

1
Goutez le , vous nous en direz des nouvelles !…

Le repos des guerriers, la pêche en torrent ça fatigue, Patrice et Steph en ont fait les frais, mais ils ont mieux réussis que nous autres , qui avons fait le choix d’un secteur plus aisé et moins fatiguant pour nos articulations.

16
Patrice
18
Stéphane
23
Rien de mieux que la rivière pour mettre les boissons au frais

24

L’après midi fût plus productive que le matin, les truites de plus en plus activent, Adrien fait une belle démo de pêche au toc, Pascal et moi toujours en sèche, quelques fois en nymphe, mais la pêche en surface a donnée de meilleurs résultats ….. Nous avons terminés notre pêche vers 19 h, en fait Adrien nous a réservé un restau sympa, il fallait y être pour 20h00, donc retour à l’hôtel, douche, une petite bière au bar , on fait le bilan de notre pêche à tous, et en plus de très nombreuses truites, imaginez un peu sur la 1ère journée , à 5 pêcheurs répartis sur tout le domaine ,  plus de 200 truites furent prises , allant de la petite truite aux plus grosses entre 35 et 40 cm, en pêchant aux appâts (vers) , en nymphe au fil ou en nymphe au toc et avec l’ami Pascal G , en sèche avec des Tabanas, en pêchant tous les petits courants, les truites étaient bien activent.

Revenons sur le repas du soir, je disais donc qu’Adrien nous avait réservé une surprise et le lieu était tout à fait original, nous sommes montés ( en voiture) à 1670 m d’altitude, à l’auberge du  » Charmant Som  » je vous le recommande, très bon acceuil du patron et de ses employés, par contre il faut réservé à l’avance, tellement il y a du monde. Au menu, charcuteries de montagne, fondue savoyarde , salade verte et tarte aux myrtilles, de quoi résister jusqu’au lendemain.

12

11

14

Le retour à l’hôtel fût épique, nos crises de rires résonnaient sur tout le massif de Chartreuse, mais nous n’allions pas nous coucher sans prendre un petit digestif que Stéphane nous à proposé si gentiment, il avait tout prévu, nous avons déguster un petit calva de 1956 année de sa naissance, puis nous sommes enfin allés nous coucher, il était temps de dormir…

Le dimanche matin, Stéphane et Patrice continus leurs festival en pêchant sur le no-kill de St Laurent, tandis que Pascal et Adrien se sont cassés les dents eux aussi sur le même parcours, mais pas le même secteur. Pour ce qui me concerne, je les rejoint un peu plus tard , car j’attendais un nouvel invité, Olivier que je connais d’un forum voisin et ami  » Truites et Rivières » , on se retrouve à l’entrée de St Pierre, poignée de main, petite présentation de quelques secteurs à pêcher, nous rejoignons les autres sur le no kill, Olive prendra deux petites truites au toc, je le précède et  je rate deux belles touches, il passe devant, je le rappel et lui  indique de pêcher sur un spot, à peine sa ligne posée à l’eau, la touche, la canne plie, il décide alors de laisser descendre la truite plus bas pour mieux l’épuiser, mais le poisson se cale dans des blocs, puis la casse survient, il était sur une bas de ligne en 10 centième, pourtant je lui avait bien dit que sur ce secteur , il fallait pas pêcher en dessous de 14 , d’ailleurs pascal lui s’est fait cassé en sèche sur du 14, comme quoi il ne faut pas hésiter à pêcher plus fort, cela évite de faire durer des combats qui peuvent fatiguer les truites avant la mise à l’épuisette.

31
Olive est originaire du 64 , le voici en pleine action au toc !…

Moi ,  la pêche du dimanche matin fût nulle , la pêche ne fût pas pareille que la veille, je percevrais deux tape assez violente dans ma nymphe, sans résultat, je fini capot le dimanche matin. Il est l’heure de se retrouver pour le repas du dimanche midi, nous nous sommes donnés rendez vous à l’étang du Sauget à la confluence des deux Guiers le vif et le mort. Le casse croûte est à la hauteur des autres, peut être même encore mieux, salade de museaux, pâtés aux noix, jambon, poulet, fromage et côtes de bœuf à la plancha, le tout arrosé de bons vins.

8 4

Ce fût un super week end , certes très épicuriens, mais avec tellement de valeur humaine, pour tout dire malgré ces très nombreuses prises, la pêche passée au second plan, après le repas les potes sont repartis pêcher dans les Entremonts, pour ce qui me concerne, ça fait trois jours que je n’ai plus de voix, j’ai pris froid à cause de la climatisation dans la voiture, je préfère rentrer à la maison, ,bien fatigué de ces deux jours de pêche intense, ce que je ne faisais plus depuis très longtemps, pour une fois j’étais le doyen du groupe et entre eux et moi un écart de plus de 20 ans pour certains, dur ! dur ! dur ! 

Merci, à refaire bien évidement  !!!!

 

Chocolate River

Salut à tous,

il est des jours où même si la météo nous joue des caprices et que la pluie ne cesse de tomber, l’envie de pêcher est plus forte que tout !!! C’est donc ce matin vers 10h15 que je me rend sur une rivière de plaine à quelques kilomètres de chez moi , à la recherche d’un parcours avec un niveau d’eau correct , ce fût le cas et je me dit que cet après midi ce sera là que je pêcherais. Il est 15h00, j’ai emmené les petits à l’école , j’ai fait une petite sieste et je me voila parti sur la zone de pêche repérée ce matin, mais surprise, la rivière est de couleur chocolat, que faire , rebrousser chemin et ce faire chier à la maison ou bien tenter de prendre au moins une truite. J’opte pour une session au toc, j’ai quelques petits vers, une quarantaine environ, j’attaque les amortis et d’emblée la touche survient, c’est une truite de prés de 30 cm, avec ce fort courant , il n’est pas simple de la faire traverser le courant, mais j’y arrive et elle rejoint l’épuisette. Je continu ma pêche et j’enchaine les prises,  les touches sont rapides, les truites à table, j’en profite , je me délecte d’avoir fait le bon choix, je sortirais prés d’une quinzaine de truites et j’en dépiquerais et en raterais autant et quelques unes entre 28 et 30 cm, finalement je termine cette session par manque de vers, il est déjà 19h00, un nouvel orage gronde au loin, alors je plie ma canne et à peine à la voiture je reçoit un déluge sur la tête, il était temps pour moi de rentrer. Voici une petite vidéo de cette session et quelques unes de mes compagnes de jeu du jour !