N’oubliez jamais !

Salut à tous,

nous voici entrés dans la 16ème année de souvenir de la terrible pollution mortelle du Guiers en 2001. Du temps où les industries battaient le plein tout le long du Guiers. Depuis notre rivière reprend vie mais la vigilance est permanente. A cela s’ajoute les projets de microcentrales, la sécheresse, les stations d’épurations défectueuses ou peu fonctionnelles et les rejets d’habitations non raccordées au réseau d’assainissement. Autant dire que les AAPPMA riveraines ont du pain sur la planche. Elles ne cessent de chercher les bonnes solutions pour la gestion de leur domaine et passent la plupart de leur week-end sur l’entretien des berges pour qu’à la prochaine ouverture vous puissiez pleinement profiter de votre loisir. Et lorsqu’elles ne sont pas sur le terrain, elles sont présentes en réunion avec les membres du bureau ou les politiques locales pour réfléchir ensemble, discuter, décider, agir, combattre..

Les faits de l’époque :

En Juillet 2001 une terrible nouvelle vient de survenir: notre Guiers est une nouvelle fois pollué mais cette fois avec de plus graves conséquences. C’est 500 litres d’un produit tensio-actif qui vient d’être déversé dans le Guiers suite à une manipulation accidentelle de la papeterie « Matussière et Forest » qui se trouvait en bordure du Guiers mort. Cette pollution avait touché tout le bassin versant depuis la confluence du Guiers mort et du Guiers vif et j’ai encore les images de cette mousse blanche et dense dérivante au fil de l’eau. Ce produit asphyxiant avait alors tout anéanti sur son passage: truites, ombres commun, chabots, vairons, invertébrés. 100% de la vie aquatique décimée et toutes les conséquences sur la faune en lien..

Le président de la fédération de pêche de l’Isère de l’époque, Mr Jacques Nicoud, avait dit dans un communiqué de presse « Une fois de plus les départs en vacances auront eu comme conséquences la destruction d’une rivière: 6 ans après celle du bas du Guiers en 1997 c’est maintenant l’amont du barrage de Chailles qui est gravement touché avec une mortalité à cent pour cent jusqu’au Rhône ».

Je vous laisse lire la suite des articles parus dans le Dauphiné libéré que mon ancien président de l’AAPPMA de Miribel les échelles Mr Francisque Descotes-Genon avait prit soin de garder. Francisque est la mémoire de notre rivière et sait toujours me fournir les bonnes informations. J’ai alors numérisé ces derniers pour conserver en mémoire les souvenirs douloureux d’une rivière meurtrie: ma rivière, notre rivière.

3

Les pêcheurs en colère et les AAPPMA riveraines du Guiers se mobilisèrent et un procès avait eu lieu. L’usine a alors fermé.

Je vous invite à lire ou télécharger les autres articles publiés le 17 et 20 Juillet 2001 relatant cette terrible pollution.

pollution-guiers-article-1

pollution-guiers-article-2

Malgré ça notre Guiers subit toujours des agressions.. Rejets ménagers, polluants agricoles, lisier, pollutions industrielles comme ces derniers temps sur le bas Guiers.. Le président actuel David Maillard et toute son équipe (AAPPMA Pont de Beauvoisin) se battent pour la préservation des milieux aquatiques et ne sont toujours pas (ou trop peu) écoutés par les industriels du secteur pour qui la rivière est sans doute le dernier des soucis.

Désormais le Guiers se porte mieux mais tout n’est pas rose, loin de là.. La vigilance est toujours la priorité des AAPPMA riveraines du Guiers. En ce qui me concerne et au seing de l’AAPPMA de St Laurent du pont  » Les pêcheurs du haut Guiers » pour laquelle j’ai œuvré toutes ces dernières années il y a beaucoup de travail..  Le président Mr Jean Thibaut et son équipe lutte actuellement contre deux projets de microcentrales sur le Guiers mort et ont fait bouger les projets locaux des STEP des communes voisines.

Prendre sa carte dans notre association de pêche c’est aussi aider à réaliser des projets pour la rivière, et la restauration des milieux aquatiques.. Faites votre choix !

 

 

 

 

2 réflexions sur “N’oubliez jamais !

Les commentaires sont fermés.