Une sortie pleinement savourée

Bonjour à vous,

ce fût une sortie pleinement savourée du fait de n’avoir pas pêché depuis après 3 semaines d’abstinence , purée que ça fait du bien, de s’oxygéner les poumons et de dépoussiérer la canne tant qu’à faire !..

Voici donc un petit retour sur cette session réalisée ce lundi 26 avril  avec des niveaux d’eau est encore hauts, mais cela ne m’a pas surpris puisque j’avais vu le graphisme de la station Hydrographique juste avant de partir.

J’ai donc trouvé une rivière en eau, avec de l’ eau de fonte, bien froide, des poissons pas très actifs, malgré une superbe éclosions d’Ecdyonurus Torrentis , qui a durée à peine 10 mn, puis d’autres insectes comme des petites olives, un plécoptères et il devait y en avoir d’autres que je n’ai pas vu, et malgré tout cela, ça n’a déclenché l’activité des truites en surface.

Elles étaient bien calées sur le fond et il m’a fallut pêcher au fil seulement, en faisant évoluer ma nymphe à ras du fond, sur le 1er poisson j’avais un « Javi cuivre en 3,5 mm », en mode pheasant tail, que j’ai perdu dans une racine, un bloc ou une branche sur le fond de la rivière, du coup j’ai opté pour une autre nymphe Javi, toujours en 3,5 mm et c’est celle-ci  qui m’a permis les autres poissons, je vais terminer ma session tant bien que mal, avec au total 8 truites de prises dont deux dépiquées.

Le modèle qui m’a bien réussi au cours de cette session, c’est une nymphe que j’ai réalisée et présentée dernièrement, lors d’un partage sur un groupe Facebook auquel je suis membre.

Hameçon : droit n°12 – Cerques : fibres de hackle ou pardo – Sous corps : fil de montage ou floss – Corps : Javi cuivre 3,5 mm – Cerclage : Quill synthétique olive Hemingway – Thorax : Veevus olive 8/0 – Sac alaire : Laser UV orange fluo .

J’ai cessé ma session après 3 heures de pêche et toujours triste de devoir partir, mais j’en avais largement assez, il est fini pour moi le temps ou je restais du matin jusqu’à la tombée de la nuit au bord de l’eau.

Désormais, je préfère de courtes sessions que de longues journées ou parfois les deux tiers sont improductives.

Merci de m’avoir lu !

 

 

La saison 2022 est lancée

Bonjour à vous,

voilà, l’ouverture 2022 est faite, nous n’avons n’a pas dérogé aux habitudes de nos retrouvailles avec les copains. Depuis 3 ans nous choisissons de prendre de la hauteur, afin de nous retrouver dans un endroit moins risqué pour faire pêcher les enfants et éviter les secteurs où il y a du déversement de surdensitaires à outrance et éviter l’affluence de pécheurs comme souvent à ce 1er jour d’ouverture de la pêche de la truite.

Maxence et Léandre, que nous avons chapeautés avec Stef leur papa, étaient impatients de mettre les nymphes à l’eau, mais avant cela, il faut songer à s’équiper et ce n’est pas une mince affaire avec Léandre le petit espiègle de la famille 🙂

Rejoins sur le lieu de rendez-vous par David, Claude et Jean le doyen du groupe, le plaisir retrouvé ou nous étions contents de nous revoir. Contrairement à l’an dernier, le froid ne nous à occasionner aucune gêne, sans pour autant pêcher en tee-shirt, car il faut savoir garder raison, afin de protéger nos vieux os.

 

J’aurais aimé qu’il pleuve un peu les jours précédents, pour alimenter le cours d’eau et de mon avis, il serait temps que celle-ci arrive, alors que l’autre partie de la France est sous la pluie, surtout les Cévennes. Le manque de pluie, met à mal le niveau d’eau, c’est très bas, pire que je ne le pensais, un niveau d’étiage en été, mais cela n’a pas entamé l’humeur de nos jeunes pêcheurs et des plus âgés.

La matinée commence bien pour Maxence, il touche sa 1re truite de la saison, une truite aux couleurs magnifique, très largement maillée, que j’ai estimée à 25 cm et par la suite , il touchera encore deux autres truites, mais moins grosses sur ce parcours assez court.

Tandis que de son côté, Stéphane en binôme avec Léandre, réussira à son tour à faire prendre 3 truites, à son petit dernier, autant dire que la saison démarre bien pour les enfants.

Claude et Jean ont eux aussi pris leurs 1ers poissons de la saison et David partit sur un autre secteur, a fait de même sur un parcours jonché d’arbres tombés au travers de la rivière, des arbres arrachés au cours de la crue de décembre et aussi par le poids de la neige tombée en abondance, on peut voir en partie ce qu’il reste encore comme neige sur les hauteurs.

L’heure du casse-croûte étant arrivée, nous avons comme chaque année, mangés à notre table habituelle au bord de la rivière. Chacun de nous, ayant amené de quoi nous restaurer pour une ouverture en bonne et due forme avec (charcuterie, poulet rôti, rôti de porc bien aillé,rillettes, fromages,saucisson, far breton et pâtisseries), autant dire que nous n’avons manqués de rien, juste ce qu’il fallait pour nous requinquer avant de repartir pêcher l’après midi.

À noter, qu’aucun de nous n’a touché au vin, la bouteille mise sur la table, est restée intacte, juste une petite bière et de l’eau pour le repas, nous sommes restés sages et sobres 🙂

Nos amis Claude, David et Jean nous ont quittés pour pêcher dans les gorges, avec un niveau d’eau un peu plus important. Tandis que Stef, les enfants voulant encore pêcher le secteur, nous avons repris notre partie de pêche plus en amont. Cette fois, c’est en sèche avec un Tabanas ou Tavanas selon l’expression des uns, que nous avons terminés la journée où quelques autres truites sont venues gratifier cette première journée de pêche de la saison 2022.

 

Quelle belle journée de reprise, à crapahuter en montagne, avec du dénivelé et plus ont monté et plus il y avait de la neige, nos poumons ont fait le plein d’oxygène, autant dire que suivre un gamin de 12 ans motivé comme jamais et en pleine force de l’âge, il faut la santé.

En tout cas ,je me suis bien fait plaisir et j’avoue être rentré fourbu de cette journée en plein air, bon sang que ça fait du bien!!.. 😀

Merci de m’avoir lu !

 

Bonne ouverture saison 2022

Bonjour à vous,

voilà qu’est venu cette ouverture tant attendue, où nous aurons le plaisir de revoir les copains, de partager un bout de rivière, un bout de pain et de saucisson, avaler une gorgée de café bien chaud, humer son odeur et l’air vif du matin à plein poumons. Et sans doute même, que nous aurons les mains et les pieds gelés par le froid, mais qu’importe, une chose est certaine,c’est que nous serons levés tôt, prêts à rejoindre nos lieux de pêche en temps et en heure légale.

Ce samedi 12 mars, la saison 2022 dès l’heure officielle sera lancée et après nos retrouvailles, les cannes et les moulinets tout rutilants, seront rapidement exposés et montés à l’arrière des voitures, puis un peu plus tard , iront faire connaissance avec les ruisseaux, rivières ou torrents,dans un environnement humide et boisé.

Attention toutefois de ne pas glisser où par malheur vous blesser ou casser un élément, cela arrive souvent et ça, je ne le souhaite pas, à vous comme pour moi, bien au contraire, j’espère une saison sans embâcles.

Ce week-end d’ouverture est annoncé pluvieux, ce n’est pas la 1re fois que cela arrive, espérons seulement que les niveaux d’eau restent corrects, afin de nous permettre quelques dérives,tellement attendues depuis des mois.

Veillons à ne pas piétiner les zones de frayères, elles sont visibles et faciles à percevoir, en tout cas restons vigilants, les truites peuvent encore frayer, cela est fréquent en cette période d’ouverture.

Quelle que soit la technique de pêche, faisons-nous plaisir, profitons, oublions cette période morose du covid, de cette hausse du prix des carburants,causée par cette guerre en Ukraine, qui va impacter le coût de nos déplacements à l’avenir.

Essayons tant que possible de covoiturer, dans la mesure du possible bien évidemment et oublions cette actualité pour un laps de temps, et profiter de notre ouverture, de notre activité pêche loisir tout au long de la saison et de ce fait, à bas les masques et haut les cœurs !…

En ce jour d’ouverture, il sera inévitable d’aborder ce sujet, dans nos discussions, alors j’ai voulu ajouter cet élan de solidarité, en ayant une pensée pour les Ukrainiens et Ukrainiennes, qui subissent la folie d’un homme, qui ne veut entendre raison.

Un homme qui a décidé d’envahir un pays et de faire parler les bombes, je ne sais qu’elles sont les vraies raisons, je ne fais pas de politique, mais ce qui est certain, c’est que des milliers de gens, hommes, femmes ,enfants, jeunes ou vieux , n’ont pas demandé à mourir ou fuir leur pays .

D’ailleurs à ce propos, je me suis posé la question, à savoir que peut-être, dans ce pays, il y a des pêcheurs ou des pêcheuses, ayant la même passion que nous, qui se préparaient eux aussi à faire leur ouverture de la pêche et suite à ces événements tragiques, que font ‘ils à la place, ils se battent pour défendre leurs pays et retrouver leurs libertés.

Merci de m’avoir lu, je vous souhaite une belle ouverture et une belle saison halieutique en paix !