Quand l’insolite s’invite à la pêche

Bonjour à tous,

Ce lundi 4 octobre, dernière semaine de pêche en 1re catégorie, lorsque je  monte pêcher le Guiers, beau temps, niveau d’eau impeccable, parfait pour faire ma  session .

De belles éclosions, des truites activent, un après-midi en sèche, quelques truites seront prises et d’autres perdues, j’enrage à la perte d’une truite de 50 cm causé par erreur de ma part, payée cash par une casse causée par le sectionnement de ma micro-boucle, puis plus tard, je perds encore une autre de 35, qui elle s’est sauvée de l’épuisette au moment où j’enlevais la mouche pour faire une photo.

Je tiens remercie Fabien, qui m’a permis de prendre ses poissons, car son œil avisé de guide avait repéré ces poissons, dont je n’avais pas vu les gobages discrets et toutes mes excuses pour ne pas avoir réussi à conclure ces deux poissons, qui auraient couronné de succès mon après-midi et je penses t’aurais bien fait plaisir !…

Le clou du spectacle,

s’est passé au moment où je plonge ma main dans l’épuisette pour sortir une truite que je venais de prendre, afin de la relâcher, pensant que c’était la truite dont je voulais faire une photo, je sens un truc bizarre, mais je n’y prête pas garde.

Alors, je ne sais comment cela s’est passé, mais une couleuvre probablement entrée dans au fond du filet au même moment que la truite, s’est retrouvée posée sur ma canne, sans que l’on s’en aperçoive et lorsque je m’en suis rendu compte, j’ai poussé un cri, puis je me suis retrouvé le cul et la canne dans l’eau, heureusement Fabien a récupéré ma canne et qu’il n’y avait pas de courant à cet endroit. Aucun de nous deux, n’avait vu cette bestiole posée sur la canne, nos regards étaient focalisés sur la truite, Fabien prenant des photos en rafale avec son téléphone.

Ce n’est que le soir à la maison, lorsque je reçois les photos que Fabien m’a fait parvenir, que je me suis aperçu qu’une couleuvre avait également profité de cette séance photo, c’était vraiment insolite ! 

photo Fabien Caterina

Une fois cette stupeur passée, que la couleuvre plus apeurée que nous deux, est a regagné la berge, Fabien s’est empressé de la suivre, celle-ci se sentant acculée à la berge, s’est mise en position d’attaque.

photo Fabien Caterina

Autant dire que je me souviendrais longtemps de cette journée du lundi 4 octobre, elle fût épique !

 

10 réflexions sur “Quand l’insolite s’invite à la pêche

    1. Salut Pascal, oui et une belle frousse, au point d’avoir tout lâché, heureusement que Fabien a été vigilant et pu récupérer la canne, si il y avait plus de courant, j’étais quitte pour en acheter une autre.. Bon week-end à toi aussi 😄

      J’aime

  1. nico38

    Salut Léo,
    Une drôle d’histoire qui vous êtes arrivée à Fabien et toi.
    C’est quand même un truc de fou, qu’aucun de vou,s ne l’ai vu dans l’épuisette alors que vous devez avoir, tous les deux, certaines aptitudes à l’observation.
    Du coup, ça m’a fait penser à quelque chose que j’ai vu récemment.
    Je ne sais pas si tu as déjà vu le film documentaire « La panthère des neiges ». Si ce n’est pas le cas, il faut absolument que tu le vois 😉.
    L’un des réalisateurs du film et photographe animalier, Vincent Munier a réalisé pleins de clichés de la faune locale dans montagnes tibétaines, pendant le film, mais avec un but initial bien précis : observer la panthère des neiges, un animal ultra méfiant.
    Et en rentrant chez lui à Paris, sur l’une des photos qu’il avait prise, d’un faucon pèlerin sur un éperon rocheux, il s’est aperçu que la panthère l’observait, dissimulée derrière la barre rocheuse dans l’alignement du rapace.
    Les animaux ont une capacité assez dingue à se camoufler quand ils ne veulent pas être vu.
    Donc demain matin, quand tu prendras ton café, pense à vérifier qu’il n’y ai pas une March brown planquée dedans 😂.
    La bise

    J’aime

    1. Salut Nico, tout à fait d’accord, parfois la nature nous préserve de drôles de surprises et à notre insu. Je n’ai pas vu le film dont tu parles, je ferais en sorte de le visionner et pour ce qui concerne la March Brown dans mon café, ce matin j’ai rien vu, je vais désormais être vigilant 🤣🤣 Bon week-end à toi et au plaisir de nous revoir.. Amitiés

      J’aime

  2. Philippe Granert

    Salut Leo,

    Ton histoire est incroyable. Il n’y a que la pêche pour nous faire vivre de tels moments.
    Et en plus tu a la chance d’avoir immortaliser cet instant avec de superbes photos. C’est top.
    Merci de nous en faire profiter.

    Phil

    J’aime

    1. Salut Philippe, j’ai vraiment eu une frayeur, surtout que je l’ai saisie à pleine main, sans m’apercevoir que c’était une couleuvre. Pour la photo, tout le mérite revient à Fabien, qui au demeurant ne s’en était même pas rendu compte au moment du cliché.. Merci pour ton message, bon week-end!

      J’aime

  3. david buscaglia

    Salut mon Léo ,

    Punaise , autant te dire que moi j’aurais tous lâché au milieu de la rivière et serait parti dard dard direction opposé !!!! Hi !!! Hi !!! Hi !!!
    Je me souviens avoir fait un détour une fois de PLUS DE 50 mètres à travers bois pour éviter une couleuvre qui dormait paisiblement sur le sentier que j’empruntais , pas téméraire le Garçon !!!!!
    M.D.R

    J’aime

    1. Salut David,tu est pire que moi, quoiqu’une fois, dans un bois en allant aux champignons, j’avais mis le pied sur un orvet et j’ai détalè comme un lièvre 😄. Je suis sur que nos femmes sont plus téméraires que nous 😂. Merci pour ton commentaire,je te souhaite un bon dimanche.. Bises

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.