Nymphes Red et Yellow avec le Quill Synthétique

Bonjour à tous,

pour les monteurs assidus et connaisseurs ce n’est pas une surprise ces quills. Ils existent déjà depuis pas mal de temps. Mais je pense pouvoir aider les monteurs néophytes , qui ne connaissent pas ou ne l’utilisent pas ces matériaux.

voici quelques nymphes réalisées avec le quill synthétique, l’avantage, il peut être manipulé aisément et sans risque de casse lors de la réalisation de votre nymphe, puisque très solide. Ce qui ne gâche rien non plus, la pochette contient environ quarantes lanières, je vous cite les marques connues , Soldarini / Hemingway.

Ils vont vous permettre de réaliser environ trois nymphes par bandelette, ce qui n’est pas négligeable et ça vous fera beaucoup de nymphes dans vos boîtes.

Pour ces faire nymphes , j’ai utilisé :

Hameçon : HDFLY 214 BL n°12 – Tête : billes argent et bille Rouge tungstène 3,5 mm – Cerques : coq Pardo – Corps : Quill synthétique Soldarini – Thorax : dubbing de lièvre noir – Fil : 12/0 Veevus noire


Programme 2019 « Ateliers Pêche Nature » des pêcheurs du haut Guiers

L’AAPPMA  de St Laurent du pont  » Les pêcheurs du haut Guiers ‘, soucieuse de transmettre aux générations futures et de répondre à sa mission de promouvoir la pêche envers le grand public – renouvelle sa volonté de proposer en 2019 des formations de pêche pour jeunes de la vallée du Guiers et d’ailleurs.

Si vous désirez inscrire vos enfants sur un module, contactez les responsables de l’atelier pêche nature. Toutes les infos sur le poster ci-dessous.

Pour en savoir plus sur nos APN, une page est maintenant en ligne sur notre site internet dans le menu Association.

Vous pouvez vous procurer les plaquettes d’information ainsi que les fiches d’inscription, rendez-vous sur la page Ateliers Pêche Natures de notre site internet à ce lien : m’inscrire aux APN

Un formulaire de contact vous permettra de nous contacter, poser vos questions et nous envoyer vos demandes. Pour l’envoi des fiches d’inscriptions numériques, merci de nous écrire à cette adresse : aappma@lespecheursduhautguiers.fr

Attention, quelques places restent disponibles et certains ateliers affichent déjà complet !

Règles relatives au débit réservé

Source : www.senat.fr

Article L.214-18 (nouveau) code de l’environnement

Règles relatives au débit réservé

L’article L. 214-18 (nouveau) redéfinit les règles relatives au débit réservé. Reprenant la rédaction actuellement en vigueur à l’article L. 432-5 du code de l’environnement, il précise que tout ouvrage à construire dans le lit d’un cours d’eau doit comporter des dispositifs maintenant dans ce lit un débit minimal garantissant en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces vivant dans les eaux au moment de son installation ainsi que, le cas échéant, des dispositifs empêchant les poissons d’entrer dans les canaux d’amenée et de fuite (systèmes dits de passes à poissons).

Cet article reprend également les obligations définies par la loi du 29 juin 1984. Ainsi, le débit réservé ne pourra être inférieur au 10ème du module évalué soit au droit de l’ouvrage, soit à l’amont immédiat de l’ouvrage si le débit naturel est inférieur à cet endroit. Le module sera calculé en fonction du débit moyen interannuel, évalué à partir des informations disponibles portant sur une période minimale de cinq ans. Le débit minimal sera toujours fixé au 20ème du module pour les cours d’eau dont le débit naturel est supérieur à 80 mètres cubes par seconde.

Le dispositif de cet article introduit cependant trois dérogations. En premier lieu, il précise que pour les cours d’eau qui se caractérisent par un fonctionnement atypique, rendant non pertinente la fixation du débit réservé au 10ème ou au 20ème du module, une valeur inférieure pourra être fixée. A titre d’illustration, cette disposition vise notamment les cours d’eau très pentus, dans lesquels la vie aquatique ne peut se développer quel que soit le niveau du débit minimal. En second lieu, il prévoit que les autorisations ou concessions pourront définir des valeurs de débit minimal différentes en fonction de la période de l’année considérée à condition que la moyenne annuelle du débit réservé ne soit pas inférieure au 10ème ou au 20ème du module. Enfin, il autorise l’autorité administrative à fixer temporairement des débits minimaux inférieurs pour les cours d’eau qui sont soumis à des étiages naturels exceptionnels20(*).

L’article précise que les exploitants des ouvrages auront pour obligation d’assurer l’entretien et le fonctionnement des dispositifs garantissant la présence du débit réservé dans le lit du cours d’eau. Il indique que les nouvelles obligations reposant sur les ouvrages existants entreront en vigueur dès le renouvellement des concessions ou autorisations et, au plus tard, le 22 décembre 2013. Il est également précisé que ces nouvelles obligations ne pourront donner lieu à indemnisation que dans les conditions prévues à l’article précédent, c’est à dire si elles font peser sur l’exploitant une charge spéciale et exorbitante, hors de proportion avec l’objectif d’intérêt général.

Enfin, l’article dispose que ses dispositions ne s’appliqueront pas au Rhin et aux parties internationales des cours d’eau partagés. Votre rapporteur note à ce sujet que le Rhône, qui, en vertu de la loi de 1984, n’était pas concerné par cette législation, serait désormais assujetti aux règles relatives aux débits réservés.

* 20L’étiage se définit comme le niveau moyen le plus bas d’un cours d’eau.