À la Une

Les nymphes Javi

Bonjour à tous,

j’ai été longtemps retissant  à monter ce type de nymphe Javi, mais comme il y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, j’en ai monté quelques unes et je les ai utilisées au cours de mes différents sessions, quand les niveaux de la rivière étaient puissants, c’est à dire en début à 5 à 6 m3.

Je n’aime pas pêcher avec de lourdes nymphes en général, préférant des nymphes plus légères,  mais il faut bien reconnaitre qu’elles me permirent de pêcher des courants soutenus et même les grandes fosses, là où certaines de mes nymphes classiques avaient du mal à descendre.

Certes il faut veiller à bien gérer les dérives, j’avoue en avoir perdu quelques unes, qui se sont coincées dans les blocs rocheux, mais le jeu en vaut la chandelle.

Les corps Javi que j’ai achetés, cuivre ou argent, varient entre 2,8 et 3,5 mm, c’est du lourd, mais si l’on ne veut pas passer à côté d’une belle session, il faut adapter le poids des nymphes, attention toutefois, veillez à ne pas choquer ces nymphes dans le blank de vos cannes, lors des lancers lorsque l’on pêche au fil, (technique dites à l’espagnole).

La réalisation de ces nymphes est très simple, il suffit de fixer le corps Javi préformé sur la hampe de votre hameçon droit ou caddis, c’est selon vos préférences.

Pour mes montages, je commence par fixer le fil de montage sur la hampe et après quelques tours de fil de montage, puis je fixe le corps Javi, je procède à quelques enroulements, les rainures qui se trouvent sur ces corps aident à la fixation.

Si vous désirez assurer la qualité de votre montage, déposer de la colle rapide sur le dessus, mais également au dessous , soit avec de la Loctite où une autre marque, peu importe, il faut que cette nymphe soit solide.

Ensuite, laissez place à vos idées, vous pouvez recouvrir le corps de la nymphe avec les matériaux de votre choix, que ce soit du dubbing ou avec un quill synthétique, de préférence autocollante, ça facilite le travail.

Voici deux modèles entre autres, qui m’ont permis de prendre des truites, l’une est en quill synthétique orange et l’autre en quill synthétique olive, j’ai utilisé pour ces nymphes, du quill synthétique Hemingway, mais vous avez d’autres marques et d’autres coloris ça va de soi.

 

Lorsque votre travail est terminé, vous pouvez vernir le corps à l’aide d’un vernis UV, on peut également agrémenter ce par une goutte de vernis UV orange fluo, pour faire le sac alaire, mettre des cerques ou pas. 

 

 

À la Une

Sedge bécasse chevreuil

Bonjour à vous,

pour la confection de ce sedge, j’ai utilisé le haut de deux rémiges de bécasse, un peu plus raide qu’une plume du poitrail.

Afin que la flottaison soit plus efficace, j’ai associé du poil de chevreuil prélevé sur le flanc de la peau et j’ai ajouté des fibres de cdc en collerette.

Ainsi réalisé et graissé ce sedge flotte à merveille, à utiliser lors d’éclosions de sedges où pour les coups du soir.

Hameçon : 214 BL #12/10 – Corps: dubbing de lièvre JMC (poils longs naturel) – Ailes : 2 pointes de rémiges de bécasse + 1 touffe de poils de chevreuil clair – Collerette : fibres de deux plumes de cdc naturel – Antennes : 2 sabres de faisan (facultatif) – Fil : 12/0 Veevus noir

 

Étapes de montage

  1. Emprisonnez le fil de montage sur la hampe et l’amener à la courbure.
  2. Formez une boucle à dubbing, intercaler entre les deux fils un dubbing de poils longs de lièvre naturel.
  3. Twistez sans trop serrer les poils et enroulez cette mèche obtenue en spires jointives, jusqu’au thorax, laissez les fibres dépasser pour que le corps soit assez volumineux.
  4. Préparez deux plumes de Bécasse et les fixer de chaque côté de la hampe, bloquer par un ou deux tours de fil , puis fixer une pincée de poils de chevreuil sur le devant des ailes, bloquer de nouveau avec le fil de montage.
  5. Prélevez deux sabres de faisan pour les antennes (facultatif), puis les fixer derrière l’œillet, bloquez par une ou deux demies clés et ramenez le fil de montage dans l’espace laissé entre les antennes et le poils de chevreuil.
  6. Formez une boucle à dubbing (dubbing loop), puis insérer entre les deux fils, les fibres de cdc que vous aurez prélevés sur deux plumes de cul de canard.
  7. Puis enroulez de quelques tours ces fibres de cdc, pour formez la collerette, tout en tirant les fibres vers l’arrière à laide de vos doigts.
  8. Terminer par un wipfinish , coupez l’excédent de fil de montage, égalisez les fibres avec vos doigts ou une paire de ciseaux, cependant, n’enlevez pas trop de fibres.
  9. Faire la tête avec le fil de montage, vernir cette dernière et pensez à déboucher l’œillet au cas ou il est obturé par le vernis.

Votre sedge est terminé , je vous souhaite de belles parties de pêche ou de beaux coups du soir avec ce modèle !…

 

Éphémère et son exuvie

Bonjour à vous,

pour ce nouveau montage, j’ai utilisé les mêmes matériaux que précédemment , les mêmes dont je me suis servi pour les nymphes Jig#18.

Le seul ajout de matériaux, ce sont deux herls de plumes d’autruchon, qui m’ont servis pour la réalisation de l’exuvie d’où s’extirpe l’insecte, lors de son émergence.

Matériaux utilisés : Hameçon : 390 BL n°16 – Exuvie : deux herls d’autruchon gris/blanc – Abdomen : dubbing cdc jaune/olive – Thorax : dubbing de vison – Aile : plume de cdc couleur sable – Fil de montage : Veevus 12/0 olive.

préparation de l’exuvie (voir schéma ci-dessous)

 prendre deux herls d’autruchon gris/blanc, en les tenant par les deux extrémités, puis à l’aide de vos doigts, vriller les deux bouts en sens opposés, puis ensuite détendre vos mains et les deux parties s’entrelaceront  entre elles, votre exuvie sera prête réalisée.

Les étapes de montage

  1. après avoir fixé le fil de montage sur la hampe de l’hameçon , l’amener au dessus de la courbure, puis fixer l’exuvie réalisée précédemment.
  2. préparez une mèche de dubbing de cdc jaune ou olive, soit déjà préformée ou bien faites par vous même, puis formez le corps, jusqu’au niveau du thorax.
  3. à l’aide de votre fil de montage, préparez une boucle à dubbing dans laquelle, vous insérer une pincée de dubbing, (pour ce montage, je me suis servi d’un dubbing de vison), mais vous pouvez utiliser un autre dubbing, de préférence superfin si possible.
  4. une fois le dubbing réalisé, former le thorax par 2 ou 3 tours, ce sera amplement suffisant, pas besoin de trop charger.
  5. il ne vous reste plus qu’à fixer les ailes, en prélevant une pincée de fibres sur une plume de cdc (couleur sable ou beige clair ), bloquer par une ou deux demies clés, puis former la tête avec le fil de montage.
  6. coupez l’excédent de fil de montage et vernir la tête, sans oubliez de dégager l’œillet d’un excédent de colle ou de vernis, ceci à l’aide d’une aiguille, chauffée si besoin.

Mouche terminée